Antoineonline.com : La raison dans l'histoire (9782264031587) : Hegel : Books
  Login | Register En  |  Fr
Antoine Online

La Raison Dans L'histoire

by Hegel
Our price: LBP 13,100Unavailable
*Contact us to request a special order. Price may vary.
I Add to my wishlist
|

Product Details

  • Publisher: 10
  • Publishing date: 13/02/2003
  • Language: Français
  • ISBN-13: 9782264031587
  • ISBN: 2264031581

Synopsis

Hegel, en général, est hermétique. La Raison dans l'Histoire échappe à cette règle, car il s'agit d'un cours. La thèse exposée est simple. L'Histoire, en dépit de son caractère chaotique, obéit à une logique et poursuit un but : le triomphe du droit, incarné par l'avènement de l'Etat moderne qui garantit enfin, par ses institutions, la liberté. Les premières civilisations ont conçu la liberté comme celle d'un seul homme, le tyran. C'est l'âge du despotisme oriental. Apparaît ensuite la culture gréco-romaine, aristocratique : quelques hommes sont libres. Avec le christianisme surgit la conscience que tout homme est libre en son for intérieur. Cependant, cette liberté formelle n'implique pas l'abolition du servage et des privilèges. Ce n'est qu'avec l'institution de l'Etat de droit que la liberté devient enfin effective. Démonstration géniale par sa cohérence, ce texte apparaît aussi comme une justification a posteriori de l'impérialisme occidental, et comme un monument d'européano-centrisme : dans les pages consacrées aux Indiens d'Amérique, le lecteur découvrira quelques perles... --Paul Klein

In just a few easy steps below, you can become an online reviewer.
You'll be able to make changes before you submit your review.

  • tout de même un grand texte
    From Amazon

    Rédigé à partir de notes de cours de Hegel,, ce texte ambitionne de rendre lisible ce qui pour des générations a constitué l'essentiel de la pensée du Maître: sa philosophie de l'histoire. La très belle préface de Kostas Papaioannou,, qui à elle seule mérite lecture, va d'ailleurs en ce sens. Mais tout cela est contestable: d'abord parce que la traduction française s'éloigne dangereusement d'un texte allemand lui-même douteux, ensuite parce que l'histoire se trouve ainsi détachée du Système dand le cadre duquel seulement elle est susceptible de recevoir tout son sens, et puis enfin parce que Hegel y reproduit certains des préjugés consternants de son époque sur les peuples et les "races" étrangers à l'Esprit (voir par exemple ses ahurissants propos sur les Indiens d'Amérique du Sud). Reste qu'il serait totalement faux de réduire sa pensée à quelques bourdes certes inadmissibles, mais qui ne sont en aucune façon partie intégrante du Système, qu'un philosophe ne peut faire sans faillir l'économie d'étudier.

  • L'idéologie du germanisme triomphant,
    From Amazon

    Il faut aller plus loin que le résumé qui présente le livre. Bien plus loin. "(...) l'histoire est l'acte par lequel l'Esprit se façonne dans la forme de l'événement, de la réalité naturelle immédiate, les degrés de l'évolution sont donnés comme des principes naturels immédiats et ces principes, précisément parce qu'ils sont naturels, existent comme une multitude (d'êtres naturels) extérieurs les uns aux autres (aussereindander), de manière que chaque principe est attribué à un peuple. C'est la réalité géographique et anthropologique de l'Esprit." Les stades de l'évolution de l'Histoire correspondent à des peuples. Le latin correspond aux peuples latins, dont la France. L'Histoire trouve son achèvement, son avènement, dans le peuple germanique. "Vérité et liberté qui sont assignées pour leur accomplissement au principe nordique des peuples germaniques". Cette sentence s'inscrit dans la suite d'un autre constat sans débat possible : "Vis-à-vis de son droit absolu, qui vient de ce qu'il est le représentant du degré donné de l'Esprit du Monde, les Esprits des autres peuples sont sans droits, et comme ceux dont l'époque est déjà passée, ils ne comptent plus dans l'histoire." Vous avez bien lu. Mais ce n'est pas fini : A propos des grands hommes, "ces conducteurs d'âmes" : "Ce qu'il y a de plus admirable en eux c'est qu'ils sont devenus les organes de l'esprit substantiel : c'est en cela que réside le véritable rapport de l'individu à la substance universelle". Hegel, dans cet ouvrage sur-valorise par la négation, la mort, le peuple germanique et le grand homme. Les autres peuples sont anéantis et n'ont de sens donc qu'en qualité d'esclaves des Germains. Folie que cette idéologie ! Hegel a manifestement contribué à l'essor du nazisme. Je n'aime donc vraiment pas ce livre qu'il est cependant nécessaire de lire. Edifiant.

Close
Working on your request